Commune de Villequiers
Blason de Villequiers
Villequiers • fr
Site officiel de la commune

Histoire

Début du XXème Siècle
Le 21 juillet 1911, la foudre tombe sur le clocher qui est complètement détruit. Celui-ci sera rapidement reconstruit et moins d'un an après, les trois cloches détériorées sont refondues et bénies par l'archevèque de Bourges. "Georgette-Henriette, Hélène-Henriette, Louise-Alberte-Jeanne d'Arc" sonnent encore de nos jours.

Guerre 1914-1918
Témoignage de monsieur Bonnet : "C'était un samedi. Le tambour des Sapeurs-Pompiers, tenu par un ancien de la guerre de 1870, rassemble la population pour la lecture du télégramme annonçant : Le premier jour de la mobilisation est le dimanche 2 août... Le tocsin sonne. Le départ des mobilisés, une centaine pour le village, se fera, drapeau et tambour en tête, en colonne par quatre, pour aller à Bengy prendre le train."

Quarante-cinq des hommes mobilisés pendant ces quatre années ne reviendront pas : leurs noms sont gravés sur le monument aux morts du cimetière et sur les plaques de l'église.

L'entre-deux-guerres voit la population de Villequiers décroître lentement: en 15 ans, de 1921 à 1936, elle passe de 834 à 734 habitants.

En 1926, l'abside de l'église de Villequiers est classée monument historique. L'électricité remplace l'acétylène pour l'éclairage du bourg.


L'église foudroyée en 1911
L'église foudroyée en 1911

Poilu de la
Poilu de la "Der des Der"

Tous droits réservés, 2020 | Commune de Villequiers | Mentions légales