Combien de cadeaux de Noël devenus gênants seront encore jetés cet été ?

Combien de cadeaux de Noël devenus gênants seront encore jetés cet été ?19/11/2022

Un animal de compagnie n'est pas un cadeau de Noël, on ne le répètera jamais assez. Pourtant, de nombreux parents pensent que les fêtes de Noël sont le moment idéal pour faire plaisir à leurs bambins (ou céder à leurs caprices) en leur offrant un chien, un chat ou même un rongeur en tant que cadeau de Noël sous le sapin.

Bien sûr, pour certaines personnes, cela est un acte longuement réfléchi, mais d'autres agissent sur un coup de tête et ne se rendent pas compte des responsabilités que l'adoption d'un animal engendre.

Pour commencer, si vous envisagez de le faire, les fêtes de Noël ne sont pas le moment idéal pour accueillir une petite boule de poils chez vous. Du monde, de l'excitation, du bruit... Tout ce qui est déconseillé quand on adopte un animal de compagnie !

Il faut également se poser un certain nombre de questions :

- Qui va le sortir quotidiennement, même par temps froid et pluvieux ?
- Qui va ramasser ses excréments ?
- Qui va le brosser, le laver et le soigner ?
- Qui va s'occuper de lui tous les jours et ce pendant une quinzaine d'années ?

L'acquisition d'un être vivant sous-entend d'être responsable ! Il est évident qu'un enfant ne peut assumer cette charge : c'est aux parents de s'occuper de son animal. L'enfant peut juste, selon son âge, aider à certaines tâches et toujours sous la surveillance d'un adulte. Il doit apprendre à ne pas embêter l'animal et à le respecter : pour cela, les parents sont là pour y veiller.

Un chien ou un chat, ça coûte cher : la nourriture, les vaccins, la puce électronique, la vermifugation, les soins vétérinaires obligatoires et ceux que l'on ne peut pas prévoir (maladie, accident), le toilettage, la garde pendant les vacances, et tous les accessoires nécessaires au confort de l'animal font augmenter la note.

Après les fêtes, les refuges animaliers déborderont d'animaux suite à des abandons post-fêtes. Pourtant des animaux de compagnie sont toujours offerts comme de simples jouets. Dans le cadre de la loi du 30 novembre 2021, il est prévu qu'à partir d'octobre 2022 les conditions pour adopter un animal évoluent. Certains adoptants devront présenter un certificat d'engagement et de connaissance des besoins spécifiques de l'espèce. Mis en place par le décret d'application du 18 juillet 2022, il vise à lutter contre le fléau de l'abandon et les achats compulsifs en responsabilisant les personnes souhaitant accueillir un animal.

Le code pénal considère l'abandon sur la voie publique ou dans la nature comme un acte de cruauté, de même que la maltraitance animale. A ce titre, l'article 521-1 établit que tout acte de cruauté, sévices graves ou sexuels envers un animal domestiqué, apprivoisé ou tenu en captivité est puni de 3 ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. Lorsque les faits ont entraîné la mort de l'animal, les peines sont portées à 5 ans d'emprisonnement et 75000 euros d'amende.

Si vous vous sentez réellement prêt à accueillir un animal dans votre vie, et ce jusqu'à la fin de la sienne, pensez à adopter (voir adresses sur notre secteur ci-après) ! Vous trouverez de nombreux animaux dans l'attente d'une famille.

Alors, « Combien de cadeaux de Noël devenus gênants seront encore jetés cet été ? »

Tous droits réservés, 2022 • Commune de Villequiers • Mentions légales